Paysage de montagne en classe verte - atelier art et nature - 74

IMG_20220510_163250-1280x960.jpg

Paysage de montagnes en classe verte – atelier art et nature – 74

Classe verte – Haute-Savoie

Paysage de montagnes – apprendre, s’amuser, dessiner, comprendre.

Paysage de montagnes en classe verte – atelier art et nature – 74. En Haute-Savoie, Cécile HELOUIS accompagne les enfants à regarder le paysage sous différents angles. Que voit-on ? qu’est-ce qui compose le paysage devant nous? Plusieurs éléments principaux sont listés et catégorisés. L’être humain a plusieurs activités qui impactent la nature.

Suite à ce temps d’observation, un jeu de dessin prend place. Comment faire un croquis? et qu’est ce qu’un croquis? la rapidité est primordiale. Les enfants dessinent aux feutres et je suis le chronomètre. Le défi est de taille ! pas de gomme et lâcher l’idée du beau dessin. Nous regardons tous les croquis réalisés un par un : un chalet, un sapin, un tas de caillou, une cascade, des montagnes. Reconnaitre ce qui est dessiné est important, puis  s’apercevoir que plusieurs façons de représenter un même sujet est aussi possible ! Une fois le carnet de croquis d’éléments du paysage de montagne en classe verte est terminé, nous passons au paysage entier.

Monter en altitude, et regarder la grandeur du paysage de montagnes. Que sommes-nous petits !! A l’aide d’un viseur, chacun(e) expérimente la vision, le cadrage (l’histoire du cadrage : peinture, photographie, morceau de réalité, …) et choisi un point de vue. Assis dans l’herbe, le dessin de l’ensemble commence. Toujours aux feutres, les enfants doivent dessiner les plans de montagnes et créer divers graphismes.

De retour pour changer de matériel, nous repartons dehors avec de grandes planches, une feuille et des pastels secs (ou fusains pour les plus âgés). Cette fois un grand dessin coloré est proposé. Les consignes sont simples et permettent les choix de l’enfant. Une expérimentation du médium en amont, puis les 1er traits apparaissent. Ce sont les plus difficiles pour certains. Ils hésitent car il n’y a toujours pas de gomme ! Elle viendra par la suite comme outil de dessin et non comme outil effaçant l' »erreur ».

Leur paysage de montagnes en classe verte devient coloré, ou noir et blanc selon le médium. Les visages aussi prennent de la couleur, et les mains s’activent sur le papier. Il faut dire que les pastels sont doux au toucher. Et pour une fois, chacun peut s’exprimer sans la peur de salir..L’herbe sent bon, quelques insectes passent.

Paysage de montagnes en classe verte – atelier art et nature – 74 – Savoie Mont-Blanc Junior