Cécile Hélouis, auteur/autrice sur Atelier Art et Nature

IMG_20220510_163250-1280x960.jpg

Paysage de montagnes en classe verte – atelier art et nature – 74

Classe verte – Haute-Savoie

Paysage de montagnes – apprendre, s’amuser, dessiner, comprendre.

Paysage de montagnes en classe verte – atelier art et nature – 74. En Haute-Savoie, Cécile HELOUIS accompagne les enfants à regarder le paysage sous différents angles. Que voit-on ? qu’est-ce qui compose le paysage devant nous? Plusieurs éléments principaux sont listés et catégorisés. L’être humain a plusieurs activités qui impactent la nature.

Suite à ce temps d’observation, un jeu de dessin prend place. Comment faire un croquis? et qu’est ce qu’un croquis? la rapidité est primordiale. Les enfants dessinent aux feutres et je suis le chronomètre. Le défi est de taille ! pas de gomme et lâcher l’idée du beau dessin. Nous regardons tous les croquis réalisés un par un : un chalet, un sapin, un tas de caillou, une cascade, des montagnes. Reconnaitre ce qui est dessiné est important, puis  s’apercevoir que plusieurs façons de représenter un même sujet est aussi possible ! Une fois le carnet de croquis d’éléments du paysage de montagne en classe verte est terminé, nous passons au paysage entier.

Monter en altitude, et regarder la grandeur du paysage de montagnes. Que sommes-nous petits !! A l’aide d’un viseur, chacun(e) expérimente la vision, le cadrage (l’histoire du cadrage : peinture, photographie, morceau de réalité, …) et choisi un point de vue. Assis dans l’herbe, le dessin de l’ensemble commence. Toujours aux feutres, les enfants doivent dessiner les plans de montagnes et créer divers graphismes.

De retour pour changer de matériel, nous repartons dehors avec de grandes planches, une feuille et des pastels secs (ou fusains pour les plus âgés). Cette fois un grand dessin coloré est proposé. Les consignes sont simples et permettent les choix de l’enfant. Une expérimentation du médium en amont, puis les 1er traits apparaissent. Ce sont les plus difficiles pour certains. Ils hésitent car il n’y a toujours pas de gomme ! Elle viendra par la suite comme outil de dessin et non comme outil effaçant l' »erreur ».

Leur paysage de montagnes en classe verte devient coloré, ou noir et blanc selon le médium. Les visages aussi prennent de la couleur, et les mains s’activent sur le papier. Il faut dire que les pastels sont doux au toucher. Et pour une fois, chacun peut s’exprimer sans la peur de salir..L’herbe sent bon, quelques insectes passent.

Paysage de montagnes en classe verte – atelier art et nature – 74 – Savoie Mont-Blanc Junior


ATELIER_LA_printps2017-0104e.jpg

 

Activité artistique Land’art en classe verte

Activité enfant en extérieur – en montagne

Mai Juin septembre octobre – Arâches – Haute-Savoie

Activité artistique Land’art en classe verte – atelier art et nature – une activité enfant en extérieur, en montagne.

A la découverte de ce qui nous entoure !

La classe verte, en activité extérieure Land’art, permet aux enfants de sortir en montagnes et de créer. Cécile HELOUIS apprécie particulièrement ce temps de création et de vie au milieu des bois et en montagnes. Un temps d’échanges se fait autour de la définition du Land’art. Les notions de respect de la nature, de sécurité et création collaborative sont discutées. Nous parlons ensuite de collecte. En effet une « palette » d’éléments doit se constituer. Ces éléments de la nature ont des couleurs, des textures. Ils peuvent être transformés, assemblés, juxtaposés..Dès lors, un territoire proposé donne aux enfants le choix du lieu de leur future création. Les éléments collectés dans l’espace naturel s’organisent de façon esthétique et narrative. C’est l’occasion cette fois de parler pendant l’action du respect de la nature.  Leurs collectes nous montrent leur rapport au vivant, leurs recherches, et leurs trouvailles (déchets aussi). Les déplacements multiples des enfants au cours de l’activité offrent à chacun l’occasion de se mouvoir dans l’espace (pentes, bois, orties, bord de ruisseau,…). Le sol est loin d’être plat et lisse comme sur le bitume.

Les petites mains s’activent, découvrent – les nez sentent – le plaisir, le dégoût, la difficulté, la trouvaille…tout est source d’émotions et de ressentis. Les adultes accompagnent les difficultés techniques. Ils coupent du bois si besoin ou ouvrent le champ des possibles.

L’activité artistique en classe verte se termine par une visite de chacune des réalisations .Ce temps permet la verbalisation des enfants. Ils racontent  leur processus imaginaire et créatif. Des photographies souvenirs et/ou dessins figent cet art éphémère, laissé sur place. Et tout le monde a pris un grand bol d’air ! L’activité artistique Land’art en classe verte par l’Atelier Art et Nature contribue au bien-être et aux bienfaits d’une école dehors.


peinture-murale-a-l-ancienne-ecole-de-la-frasse-article-journal-cecile-helouis-atelier-art-et-nature-2018-1280x787.jpg

Article juillet 2018 Le Dauphiné Libéré – Peinture murale à l’école primaire.

Arâches-la-Frasse – Haute-Savoie

Peinture murale à l’école primaire : article du Dauphiné Libéré. Onze enfants participent à la réalisation de peintures murales à l’ancienne école de La Frasse au printemps 2018. L’association A.M.B.R.E., Arts et Mouvements Bienveillants et Respectueux de l’Enfant, et son atelier art et nature (atelier arts-plastiques) créent ce projet de peinture sur le thème de l’école.

Ce projet est soutenu par la commune d’Arâches La Frasse par un financement de peintures acryliques spécifiques à une exposition extérieure.

Cécile HELOUIS est l’intervenante en art. Diplômée des Beaux-Arts de Rennes et art-thérapeute, elle créée des projets artistiques avec les enfants de la commune depuis 2011 dans ce local communal. L’objectif pédagogique principal de ce projet visait l’apprentissage des étapes permettant à l’idée de devenir une représentation picturale.  Chaque enfant a fait des recherches dessinées, déterminé la sous-thématique de sa peinture (la cantine, les airs de jeux, la discrimination), travaillé la composition, appris à agrandir le dessin puis à poser les 1eres couleurs (le brouillon coloré). Ensuite le nettoyage du support : le mur. Puis les mélanges et la pratique de la peinture sur un support vertical : quelles zones en 1er, quel ordre? Pour finir, par les détails, plus difficiles à faire sur un support un peu rugueux.

Ce mini-chantier a été formateur pour tous. Les enfants de primaire se sont investis avec responsabilité, bienveillance et une grande joie. En effet, à travers ce projet, ils laissent une trace colorée et joyeuse sur un bâtiment communal. La signature collective acte leur participation. Cécile HELOUIS réalisait sa 3eme peinture collective avec de jeunes enfants – d’autres fresques ont vu le jour à l’école primaire de la Rivière-Enverse, et à l’école maternelle du Noiret à Cluses (74).

 


une-creation-picturale-egaye-la-cour-de-recreation-article-journal-cecile-helouis-atelier-art-et-nature-2018-1280x687.jpg

Article juin 2018 – Le Dauphiné Libéré – une peinture murale égaye la cour de récréation de l’école.

La Rivière-Enverse – Vallée du Giffre – Haute-Savoie

Article juin 2018 par le Dauphiné Libéré – une peinture murale égaye la cour de récréation de l’école de la Rivière-Enverse, dans la vallée du Giffre. Depuis le début du printemps, Cécile HELOUIS intervient à l’école publique pour réaliser avec les élèves une fresque dans leur cour. Sa dimension est d’une vingtaine de mètres de long et 2,50 mètres de large au point le plus haut, soit 46.50 m2.

« C’est à l’initiative de l’association Les Artistes en Herbe de la commune de La Rivière-Enverse que ce projet a vu le jour. L’association des parents d’élèves a tout de suite été d’accord pour le soutenir et le financer », « Tous étaient d’accord sur le fait qu’il fallait égayer la cour » résume l’art-thérapeute.

En amont, une approche pédagogique permet aux 48 enfants un apprentissage de bases techniques en arts plastiques : recherches en dessin, graphisme, croquis, maquettes, perspectives, nuancier de couleurs…

Dans un second temps, les écoliers recherchent des choix d’illustrations. L’humour est voté à l’unanimité. Le thème des activités sportives à la montagne est choisi en lien à leur environnement de vie. La représentation du quotidien dans la vallée du Giffre est important pour eux. Ce thème a donc été travaillé en classes durant l’année scolaire écoulée.

D’ici au 30 juin, cette fresque originale devrait être achevée. Autant dire que les jeunes peintres et leurs institutrices  manient ces jours-ci pinceaux et rouleaux avec une ardeur redoublée.

Des pros du pot au pied du mur que l’on pourra bientôt voir en peinture lors de la fête scolaire de fin d’année.